Comment je vis mon Handicap au sein d’INSEEC U.

 

  • Bienvenue à INSEEC U.

Vous venez d’être admis au sein d’une école du Groupe INSEEC U. : Félicitations ! Vous avez la possibilité de déclarer votre handicap dès votre inscription administrative en le précisant dans votre dossier d’inscription. Cela permettra au service scolarité de préparer au mieux votre arrivée au sein de l’école. Dès que possible, prenez également un premier contact avec votre Référent Handicap. Cela lui permettra de vous identifier et de commencer d’ores et déjà à réfléchir au plan d’accompagnement personnalisé le plus adapté pour vous.

 

Vous n’avez pas renseigné votre handicap dans votre dossier d’inscription, vous n’avez pas contacté le Référent Handicap dès le début de l’année ? Pas de panique, vous pouvez contacter le Référent Handicap à tout moment de l’année. Cependant, il est recommandé de le faire au plus tôt, afin que l’accompagnement soit le plus efficace possible.

  • La mise en place du plan d’accompagnement personnalisé

Lors de votre premier rendez-vous avec le Référent Handicap, vous définirez ensemble les contraintes liées à votre handicap et vos besoins en compensation :

 

En cas de Handicap permanent

Suite au rendez-vous avec le Référent Handicap, l’étudiant sera orienté vers un médecin désigné par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Ce dernier émet un avis médical sur les préconisations d’aménagements du cursus d’études et des modalités d’examens. A l’issue de cette première étape, le Référent Handicap procédera avec l’étudiant à l’analyse des besoins précis liés aux conséquences de son handicap et aux contraintes académiques.

 

En cas de Handicap temporaire

Suite au rendez-vous avec le Référent Handicap, ce dernier décidera avec la direction des études s’il s’agit d’une situation de handicap ponctuel. Si la demande est justifiée, en fonction de la durée et la nature du handicap, des aménagements pourront être mis en place pour aider l’étudiant à traverser cette étape sans compromettre sa scolarité. Il n’y a pas besoin de passer par la MDPH pour un handicap ponctuel.

  • Une fois cette étape passée, le plan d’aménagement est soumis à la Direction des études pour être validé et mis en œuvre.

Les aménagements qui peuvent être mis en place sont les suivants :

Pour les études

  • Une prise de notes
  • Un soutien pédagogique
  • Un interprétariat en langue des signes française ou du codage en langage parlé complété
  • Une mise à disposition de matériel (ordinateur, logiciel de synthèse ou reconnaissance vocale)
  • Des adaptations de documents (agrandissement, mise en braille)
  • Les cours à distance (visio-conférence)
  • L’aménagement du temps de cursus
  • Un emploi du temps adaptéBootcamp Bordeaux, concours de l'entrepreneuriat social

Pour les examens

  • Un temps d’épreuve majoré
  • Des supports adaptés
  • Des temps de pause
  • Une salle particulière
  • Un secrétariat d’examens
  • La mise à disposition de matériel adapté
  • Une épreuve aménagée
  • Des aides à la communication (interprète, codeur)

Cette liste n’est ni exhaustive ni automatique en fonction des possibilités de votre école. Des aménagements différents peuvent être mis en place en fonction de vos besoins.

 

Les concours d’entrée

Certaines écoles du Groupe sont accessibles par concours. C’est la première étape qui attend l’étudiant en situation de handicap dans son parcours. Il est donc essentiel qu’il puisse être accompagné dès ce moment pour que sa scolarité se déroule au mieux au sein de l’école. Il existe parfois des voies d’admissions parallèles qui permettent d’éviter le concours pour être admis dans l’école : pour en savoir plus sur les modalités de concours dans votre école, adressez-vous au service admission.

Les aménagements durant les concours peuvent porter notamment sur :

  • Une aide humaine et/ou technique : utilisation d’un ordinateur, assistance d’un secrétaire désigné, assistance d’un orthophoniste ou d’un interprète en langue des signes, sujets en braille ou agrandis, aide dans les déplacements, etc.
  • La majoration du temps imparti pour une ou plusieurs épreuves. Le candidat est libre d’utiliser ou non ce temps supplémentaire.
  • Maintien des notes ou des unités obtenues à l’examen pendant une durée de cinq ans.
  • L’étalement sur plusieurs sessions du passage des épreuves d’examen.

Afin de bénéficier d’aménagements lors des concours d’entrée, l’étudiant doit informer le service admission de l’école et prendre contact avec le référent handicap dès qu’il prend la décision d’effectuer le concours.

 

Mobilité

Tous nos campus sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Les campus sont desservis par les transports en commun et aisément accessibles aux véhicules.

Certains cours magistraux sont mis à disposition en online, cela permettra à l’étudiant d’assister à ses cours sans avoir l’obligation de se déplacer sur le campus. Tous les étudiants bénéficient d’un accès à la plateforme Moodle, d’un contact avec les professeurs (bureau, mail, plateforme…) et d’une bibliothèque digitale permettant de poursuivre les enseignements même en cas d’absence.

 

Puis-je bénéficier d’un hébergement spécialisé ?

Les Crous disposent de chambres ou logements accessibles aux personnes en situation de handicap. La liste de ces logements est disponible auprès de chaque Crous.

 

Puis-je accéder aux loisirs et aux activités sportives ?

Renseignez-vous auprès du service des sports et de votre Référent Handicap pour connaître les modalités d’accès aux différents sports au sein de votre établissement.

Idem pour l’accès à l’offre culturelle et aux pratiques artistiques : adressez-vous au service culturel de l’établissement ou demandez à votre Référent.

 

 

  • Les aides financières pour les étudiants

Selon le statut des étudiants handicapés (étudiants ou apprentis ; handicap reconnu administrativement ou pas) et les études suivies, des aides financières ou matérielles peuvent vous être directement proposées :

 

– Les aides de la MDPH (Maison Départementale Des personnes Handicapées) :

  • L’allocation aux adultes handicapés (AAH)
  • L’allocation pour l’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)
  • Prestation de compensation du handicap (PCH): aide technique, acquisition de matériel ou d’équipement, assistance à la vie quotidienne, charges spécifiques exceptionnelles, aide au transport.

 

– Le système de bourses, quelques exemples :

  • Bourses du CROUS
  • Bourses d’études
  • Bourses de mobilité internationale
  • Les aides de l’AGEFIPH et du FIPHFP

 

Le référent handicap vous accompagne dans les démarches d’obtention des financements nécessaires au bon déroulement de vos études.