Labels et normes

Si les labellisations traditionnelles intègrent de plus en plus la dimension RSE (ex : AACSB), des labellisations (ex : AASHE, STARS, STAUNCH, EQUIS, QUESTE, etc.) et des classements internationaux (ex : World University Ranking GreenMetric) y sont de plus en plus consacrés. Ces derniers font désormais figure de critères de différenciation en matière de compétitivité et d’attractivité internationales des établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

C’est pourquoi le Groupe INSEEC a décidé de concourir à plusieurs de ces labels et normes, mettant en œuvre une programmation volontariste pour les exercices à venir.

Le Plan Vert

L’article 55 de la loi du 3 août 2009 demande que : « Les établissements d’enseignement supérieur élaborent un « plan vert » pour les campus. Les universités et grandes écoles pourront solliciter une labellisation sur le fondement de critères de développement durable ».

Si le Plan Vert s’attache à la gestion écologique de l’établissement, il recouvre également sa politique sociale et ses enseignements et travaux de recherche. Cette dimension est affirmée par sa référence explicite à la Stratégie Européenne de Développement Durable dont il reprend la structure avec neuf défis clés et son rappel de la circulaire de 2008 sur « l’exemplarité de l’État au regard du développement durable dans le fonctionnement de ses services et de ses établissements publics ».
C’est donc un Plan Vert qui « participe à la protection et à la valorisation de l’environnement, au développement économique et au progrès social », que la conférence des présidents d’université (CPU) et la conférence des grandes écoles (CGE) ont élaboré ensemble, avec le ministère de l’Écologie et qu’ils ont lancé le 17 juin 2010.
Ce dispositif « plan vert » destiné aux établissements d’enseignement supérieur a pour objectif de les aider à élaborer leur propre démarche de développement durable.

Le dispositif « Plan Vert » s’inscrit dans l’opérationnel en s’adaptant à chaque établissement. En effet, les établissements sont à des stades différents de mise en œuvre d’une politique de développement durable et il est utile de leur proposer des outils ad hoc.
Ainsi, pour un établissement qui démarre, un « canevas de plan vert » peut l’inspirer dans l’élaboration de sa propre politique de développement durable en lui proposant les leviers issus de la stratégie européenne du développement durable. Si l’établissement est davantage engagé, il dispose d’un outil de pilotage de sa politique : le « référentiel plan vert » qui, à terme, devrait mener à sa labellisation.

Le double Label « Égalité professionnelle » et « Diversité »

Ce projet pilote lancé par Le Conseil Régional d’Aquitaine et l’AFNOR, en partenariat avec la DRDFE, la DIRECCTE et la Mission Égalité Aquitaine, a pour objectif d’encourager et d’accompagner une douzaine de TPE-PME d’Aquitaine dans une démarche pour l’égalité professionnelle et la diversité pour l’obtention de la labellisation..


Le Label Égalité reconnait et valorise la concrétisation d’une démarche structurante et effective en matière d’égalité et de mixité professionnelles. Quant au Label Diversité, il reconnait et valorise la concrétisation d’une démarche de Lutte contre les Discriminations, d’Égalité des Chances, et de promotion de la diversité.

En partenariat avec l’AFNOR, seul prestataire habilité à certifier ces deux labels, ce projet expérimental vise à développer les bonnes pratiques et favoriser l’égalité des chances à l’accès à l’emploi dans un marché économique marqué par la concurrence et la crise. La procédure comporte 4 étapes :

  • sessions d’information et de sensibilisation

  • formation des 15 entreprises retenues

  • accompagnement des entreprises jusqu’au dépôt du dossier de labellisation

  • labellisation des entreprises.

Cette double labellisation en région Aquitaine sera une première nationale et représentera un cas d’exemplarité. En effet à ce jour, il n’y a pas d’évaluateur ayant la double compétence sur les deux référentiels. Dans le cadre du projet, deux évaluateurs régionaux pourront acquérir la double compétence pour évaluer les entreprises qui pourront par la suite accompagner d’autres entreprises de la région Aquitaine.

Le Label GreenMetric

Le classement UI GreenMetric universitaire mondial est une initiative de l’Université d’Indonésie, lancée en 2010. Dans le cadre de sa stratégie de reconnaissance mondiale, l’Université a accueilli une conférence sur les classements universitaires internationaux, le 16 avril 2009


Il était clair dès les discussions que les critères actuels utilisés pour classer les universités ne donnaient pas crédit à ceux qui ont consenti des efforts pour réduire leur empreinte carbone et donc aident à combattre le changement climatique mondial.

L’objectif de ce classement est de montrer la situation dans les universités partout dans le monde en matière de politiques de Campus Vert et de durabilité. En attirant l’attention des dirigeants universitaires et des parties prenantes sur ces questions, un plus grand crédit sera accordé à la lutte contre le changement climatique, à l’énergie et à la conservation de l’eau, au recyclage des déchets et au transport vert. Ces activités nécessiteront un changement de comportement et plus d’attention portée à la durabilité de l’environnement, ainsi qu’aux problèmes économiques et sociaux liés à la durabilité.

Aujourd’hui, et pour la seconde année consécutive, le Groupe INSEEC participe au classement mondial des Ecoles et Universités les plus vertes, « GreenMetric » à la 179èmeplace.

Le programme PRME

Le PRME été développé en 2007 par une organisation internationale de soixante doyens, présidents d’université et représentants officiels de grandes écoles de commerce et établissements universitaires.

L’idée de développer une plate-forme de l’engagement mondial fondée sur des principes pour les établissements universitaires découle d’une recommandation de tous les acteurs académiques du Global Compact.
Sous la coordination du Pacte mondial des Nations Unies et des principales institutions académiques, le groupe de travail PRME a élaboré un ensemble de six principes qui jettent les bases de la plate-forme mondiale pour l’enseignement de la gestion responsable.